LE RUBAN NOIR : site officiel du club de foot de CAYENNE - footeo

RESULTATS DE LA 12eme JOURNEE

5 janvier 2015 - 22:28

Des 4 premiers seuls le FSC BADUEL s'incline, DIALYZ est en danger, l'ASC REGINA est officiellement relégué en R2, LEVI de SOUZA est trop fort et MONTJOLY FC renoue avec la victoire!

        ATLETICO FC est en passe d’être la véritable bête noire du 973FUTPOSTALE. Non content d’avoir éliminé les matouriens en coupe de Guyane avant les fêtes, c’est en championnat cette fois-ci qui plus est sur le terrain de leur hôte, qu’ils se sont imposé. Mais si en coupe leur victoire avait semblé logique, sur ce match, la responsabilité de la défaite est avant tout à chercher du côté des hommes de BAJOL. 

En premier lieu, avoir raté un nombre incalculable d’occasions sur cette patinoire injouable alors que l’ATLETICO FC se présentait qu’avec un seul véritable remplaçant et sans son gardien titulaire. A ce titre d’ailleurs, une gestion de l’effectif approximative qui n’a pas su étouffer un LEVI qui reste aujourd’hui l’un des meilleurs attaquants des parquets de Guyane. Il a encore tout fait, en provoquant sans cesse ses adversaires et surtout en mettant un but exceptionnel alors que les coéquipiers de LUGARD avaient pris pour la première fois l’avantage. 

Une frappe exceptionnelle en pleine lucarne, que BOISE NOIC n’a pas pu stopper. LUGARD avait beau se démener, TAUBIRA a provoqué, mais c’est ANTOINE ERIC qui va perdre un ballon à 10 secondes de la fin qui va provoquer la chute du 973FUTPOSTALE. 3-4

Mais cette fois, c’est une véritable leçon de futsal qu’ont reçue les joueurs des savanes

A Kourou, le MONTJOLY FC a fait un malheur. En prenant l’avantage et menant jusqu'à 4-1 avec un CRICO de gala. Il a été d’un niveau international en faisant à lui tout seul une première mi-temps de feu où sur le long terrain de la ville spatiale, les « oranges » ont profité des mouvements de plus en plus huilés.

Est-ce PINDARD qui a raison ? Et si c’était la véritable équipe de futsal de notre championnat ? Sur ce match en tout cas AASK l’a appris à ses dépens. 

Un RUDY EVENS trop joueur, ratant des buts à tout va, a fait le bonheur du coach à la glacière en bois. Et quand ce n’est pas la maladresse des joueurs de Kourou c’est SIMON qui fait un festival. Et puis inexplicablement, MONTJOLY FC s’est écroulé. Toujours sous la houlette de « chacha », une remontée fantastique des joueurs de MEDE vont assurer le match nul. 

D’autant que l’arbitre avait décidé de laisser jouer au maximum. Un match intense avec KOUROU qui pousse, et MONTJOLY qui fait des fautes et qui prend l’eau de toute part. Cependant, à force d’être trop approximatif, sur une énième contre-attaque, alors que le temps réglementaire était terminé, depuis 4 secondes, c’est un but qui va délivrer les joueurs de MAM LAM FOUCK. 

Après une longue période de disette, ils gagnent le droit de rêver à une accession aux play off…Au moins mathématiquement ! 4-5 !

Le dernier match de la matinée se passait à Sinnamary ! 

La seule équipe invaincue se présentait avec un effectif au complet face à DIALYZ TEAM qui a déjà perdu deux matchs sur son terrain, fait historique. Encore une fois VELINON prend place dans les buts, les COSSET sont bien là et ALAN CLET est toujours blessé. On se dit qu’avec lui, le match aurait été différent.

Car si d’habitude MARCIN fait souvent la différence, cette fois, c’est tout le collectif de RUBAN NOIR qui aura joué d'un haut niveau.

Avec un match commençant avec 35 minutes de retard, dû à un problème administratif du Conseil Général, l’équipe du duo VIRAPIN-GUIGUINCOIN a fait un malheur. Alors jusqu’à présent, DIALYZ n’avait perdu de manière étriquée. Mais cette fois, c’est une véritable leçon de futsal qu’ont reçue les joueurs des savanes. RUBAN NOIR confirme en 2015, l’impression de l’an dernier, elle se sent invincible, elle a envie de grandeur, et elle prend de la hauteur.

Le Président, RINO veille au grain, que ceux du sable….ne vienne enrayer une mécanique huilée où chacun sait ce qu’il a à faire. Pour vous dire la richesse, BRIAN ST CLAIR était sur le banc…Comme dit la chanson…il est entré, il a joué, il a (encore) marqué ! 2-7. 

DIALYZ TEAM doit quand même faire attention, car avec cette énième défaite, il glisse lentement vers la zone de relégation et au regard de la forme de l’ATLETICO FC, doit rapidement se ressaisir pour ne pas connaître une deuxième partie de championnat remplie d’angoisse !

Dans l’après-midi, la seule surprise du match FC FAMILY -ASC THEMIRE, c’est de voir l’absence de remplaçant du côté FAMILY. 

Et se présenter de la sorte devant l’ASC THEMIRE s’est s’assurer une déconvenue. Ben 3-0 c’est parti pour un one man show KEVIN ST CLAIR. Sans NETTOYER qui traine son spleen, c’est tout l’édifice de CHRISTOPHE JAMES qui s’effrite. Mais avec le cœur, l’envie le courage et surtout parce que KEVIN ST CLAIR est sorti se reposer, le réveil des bleus s’est effectué. 

En deuxième mi-temps un puis deux buts ont mis à mal la défense de l’ASC THEMIRE. Sentant le vent tourner, KSC refait son apparition, mais le mal est fait. La gangrène fait souffrir l’arrière -garde thémiroise. Et une main dans la surface de réparation va offrir la possibilité à FAMILY d’égaliser et de croire à un possible exploit.

Sauf que la nonchalance du tireur combiné à l’excellente inspiration de DELIUS dans les cages, va permettre à ce dernier de repousser d’une magnifique manchette le ballon hors de ses buts. S’en est trop pour FAMILY FC qui va encaisse dans la minute qui suit un penalty de l’inévitable KSC qui s’y reprend à deux fois pour battre MAIKO.

Dès lors le vent à tourner, KSC va faire exploser son adversaire et ALEX ERIC va montrer qu’il est bien un attaquant de grande classe, démarrage dans son camp, accélération, crochet sur le dernier défenseur et frappe au raz du premier poteau.  

Entre-temps le FC FAMILY avait réduit la marque 4-7

  Le tournant de la première mi-temps. Car c’est bien ROBHE qui en une-deux va décaler son partenaire pour l’ouverture du score.

Vous remarquerez qu’à ce stade, il n’y a eu que des victoires à l’extérieur ! 

Ben c’était les dernières. Car dans son style caractéristique, l’ASC CCIG va rester maitre chez lui face au FSC BADUEL. 

Devant les yeux de l’ETAT-MAJOR de la ligue de football, c’est un match tactique, avec de belles phases de jeu de part et d’autre. Quand ce n’est pas CABERIA AXEL qui déborde pour des centres dangereux qui n’ont pas trouvé preneur, c’est ROBHE qui fait maintient à lui tout seul dans son rôle de pivot deux voire trois joueurs adverses.

Et toujours un pied, ou RAFFOUL qui veille au grain. Les occasions s’enchainent mais personne n’arrive à prendre l’avantage. C’est DIMAN qui va récupérer un ballon et va partir en contre-attaque, il oublie « l’autre » CABERIA et par deux fois bute, sur AUGUSTE SOLEYMANE. Le tournant de la première mi-temps. Car c’est bien ROBHE qui en une-deux va décaler son partenaire pour l’ouverture du score. CHARMON va rentrer et sur un exploit individuel en plaçant une frappe à ras de terre va clouer AUGUSTE sur place. 

Sauf que ce diable de KEVIN ROBHE est impressionnant de maitrise dans ce rôle de pivot, le meilleur de notre championnat sans aucun doute. Une fausse lenteur qui surprend ses adversaires. 

A ce moment-là, c’est bien deux buts que vont encaisser l’une des deux meilleures défenses du championnat à ce moment-là.  A la mi-temps 2-1. Dès lors avec un pressing, pas vraiment organisé, le FSC BADUEL va inlassablement se casser les dents, les pieds et la tête sur un «  SOLEY » qui se permet en plus des relances d’un très haut niveau. 

Et ce qui arriva devait arriver. A force de pousser, la fatigue et l’impatience des hommes de CLAU, concomitamment à la puissance de JOSEPH qui récupère dans les pieds de BELLIARD un énième ballon pour le glisser au fond des filets d’un RAFFOUL impuissant. 3-1

 

Nous n’avons pas pu observer le dernier match à cause d’un problème logistique, mais longtemps, l’ASC REGINA a tenu tête au DEPORTIVO, mais là encore à domicile les coéquipiers de JAIME ont imposé leur loi et ont fait un très beau boulot. L’ASC REGINA a fait illusion, mais pas assez longtemps pour inquiéter cette équipe qui surfe aujourd’hui sur sa qualification en coupe. 9-3.

La seule certitude, c’est qu’avec cette défaite, l’ASC REGINA est mathématiquement en Régionale 2 !

 

Les résultats 

DIALYZ TEAM 2 7 RUBAN NOIR 973 FUTPOSTALE 3 4 ATLETICO FC AASK 5 6 MONTJOLY FC FC FAMILY 4 7 ASC THEMIRE ASC CCIG 3 1 FSC BADUEL DEPORTIVO 9 3 ASC DE REGINA

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 1 Entraîneur
  • 1 Arbitre
  • 3 Joueurs
  • 1 Supporter