LE RUBAN NOIR : site officiel du club de foot de CAYENNE - footeo

Du spectacle, du public, des buts et des arrêts, joueurs, gardiens, entraineurs et arbitres ont livré des prestations de hautes volées. MAGNIFIQUE! Pourvu que ça dure!

16 septembre 2015 - 01:37

 

Quelle journée.

4 mois où on attendait cela. 4 mois où les fourmis démangeaient les jambes des acteurs du futsal. Les entraineurs étaient impatients, les recrues voulaient montrer leur volonté sur les parquets. Et le premier coup de sifflet a lancé les hostilités par un alléchant DEPORTIVO-973FUTPOSTALE. Deux équipes qui avaient joué les arbitres et qui veulent espérer autre chose.

Si on doute que le DEPORTIVO puisse y arriver, la première journée a montré un excellent 973FUTPOSTALE. En effet, malgré les blessés, les joueurs de BAJOL n’ont pas ne se sont pas trompé. TAUBIRA a été exceptionnel, et les trop nombreux absents, les nombreuses mutations par ailleurs dans le sens des départs ont eu raison de la volonté de FABIO et MURPHY. 3-5

Avec beaucoup de retard, c’était autour du FC FAMILY de venir se frotter à cette magnifique équipe d’AASK. Il est vrai qu’ORPHEO est parti, mais STOUVENSON ainsi que RUDY EVENS dit « chacha » sont là pour emmener beauté et élégance. Cela n’a pas loupé. Une domination sans partage pour arriver jusqu'à 4-0 et c’est tout l’édifice de FAMILY qui s’est effondré. Comme à l’accoutumée, NETTOYER s’est démené, a été malmené mais ces envolés n’ont pas suffi mis à part à provoquer l’exclusion de l’excellent GUIMARAES. C’est à ce titre qu’il faut, croire en AASK car une victoire rondement menée malgré la remontée fantastique des joueurs de CHRISTOPHE JAMES. 3-4

Enfin, pour la matinée, il fallait voir l’ASC CCIG avec REGARD dans les buts et le FSC BADUEL sans ses cadres avec des nouveaux dans toutes les lignes. Ça n’a pas loupé. Pas de liant, pas de détermination, pas d’agressivité, l’ASC CCIG a pris son « pied ». 3-0 en 15 minutes.  Malgré le temps mort, le staff n’a pas trouvé les mots pour surmonter l’impact physique mis sur pied par l’ASC CCIG. Les joueurs du FSC BADUEL semblaient perdus, sans physique et seule la rentrée de CABERIA Rudy conjuguée à celle de DIMAN LOUIS ont permis à la mi-temps de rentrer au vestiaire avec un score de 4-2, un peu flatteur.

Une remobilisation générale à la mi-temps, et 4-4 jusqu'à 4 minutes de la fin. RAFFOUL impressionnant jusqu’alors va commettre une petite bourde. Les hommes à côté de lui n’ont pas la force de réparer cette erreur et c’est l’ASC CCIG qui s’en va avec les 4 points.  5-4

L’après-midi a été le théâtre de spectacle, d’impact, devant un nombreux public, les deux promus s’affichaient. Une fois les formalités administratives faites, (réserve de MTN) JOB pouvait ouvrir le score. MAYOURI TCHO NEG s’est mis aussi au DIAPASON de la régionale 1. En action individuelle et en percussion collective, les deux équipes s’en sont donné à cœur joie. Les gardiens ont fait des arrêts impressionnants, mais les attaquants n’ont pas été impressionnés. LAURISTIN et THIAGO ont mené leur action au bout de leur idée. Le second malheureusement pour un second carton jaune ne va pas terminer la partie. Cependant à JOB il y a du répondant. Les joueurs de MAYOURI vont craquer dans les derniers instants. Et c’est le champion de Régionale 2 en titre qui remporte ce duel. 7-6.

Vient ensuite ce que les observateurs ont appelé le choc de cette journée. Et il y a eu de tout. 2-0 pour le MONTJOLY FC qui en quelques minutes a cru avoir assommé l’ASC THEMIRE. Il n’en fallut pas plus pour que KSC se réveille. Tout d’abord quelques dribbles et quelques frappes pour jauger un BAFAU impérial dans les buts. Et là le CSD va se lever. Car devant près de 200 personnes le meilleur buteur du championnat KEVIN ST CLAIR va mettre une frappe de mule du gauche en pleine lucarne côté fermé. BAFAU n’y peut rien. C’était trop fort, c’est aller trop vite, trop puissant. Le score est de 2-2 le match est haletant. Oui puisque juste avant, en bon capitaine, MARC FREDERIC HABRAN avait réduit la marque, comme pour montrer la voie à un navire qui tanguait beaucoup trop fort à son goût.La puissance physique des deux équipes est à son paroxysme et les nombreuses fautes du MFC vont permettre à HABRAN puis RAIVON de se présenter aux 10 mètres face au portier monjolien. Deux tentatives pour deux arrêts. Sur une autre frappe surpuissance, ROLDAN CHARMON le néo thémirois avait placé une frappe de mule que KSC avait déviée dans le but d’un BAFAU médusé.  Magnifique match, d’une rare intensité. 3-2

Et pour clôturer la fête le champion dans son habit de gala. Étrenné son costume de patron face à l’ATLETICO du revenant MARIVALDO. Et avec passion et détermination, les hommes de JUNIOR ont tenu la dragée haute à GUINGUINCOIN. Des frictions, des coups,  mais aussi des actions de haute volée tant du côté de Zéphir que du côté de l’ATLETICO. Et à ce jeu-là, RUBAN NOIR connaît et en a vu d’autres. Jusqu'à quelques minutes de la mi-temps. 2 grands penaltys vont crucifier MOSES. Match à oublier pour RUBAN NOIR. 5-4

 

  • DEPORTIVO / 973 FUTPOSTALE 3-5
  • FC FAMILY / AASK  3-4
  • ASC CCIG / FSC BADUEL 5-4
  • ASC JOB / MTN 7-6
  • ASC THEMIRE / MFC 3-2
  • ATLETICO FC / RUBAN NOIR 5-4

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 1 Entraîneur
  • 1 Arbitre
  • 3 Joueurs
  • 1 Supporter