En ouverture de la 5ème journée, deux des trois équipes en difficulté rencontraient des candidats au Play off. Il n’y a pas eu de miracles.

15 octobre 2015 - 15:49

Pour démarrer cette soirée, CABERIA AXEL avec un triplé et BELLIARD GREGORY en hommes de base ont fait rapidement éclater la défense du DEPORTIVO. Le FSC BADUEL va atomiser son adversaire pour rapidement mener 5 buts à 0. Un pressing assez haut qui va terriblement gêner les relances de la défense des coéquipiers de DOS SANTOS MURPHY. Le DEPORTIVO ne s’en sort pas et surtout n’a  aucune occasion.

En deuxième période, le FSC BADUEL va étonnamment subir car c’est au tour du DEPORTIVO de presser très haut. Les récupérations sont hautes, et sans des arrêts miraculeux de RAFFOUL,  BARBOSA et CARDOSO auraient pu réduire la marque beaucoup plutôt. Mais à force de rater, c’est le FSC BADUEL qui va enfoncer le clou pour porter le score à 8-0. Mais en cette deuxième mi-temps, les hommes de JEAN-MARIE Stève jouent à l’envers et font donc beaucoup de fautes. Sur un pénalty spécial malgré l’arrêt de RAFFOUL, encore une fois une mauvaise relance d’EDWARD va permettre à BARBOSA de réduire la marque, puis à CARDOSO sur une erreur de RINO de crucifier le portier de BADUEL. RINO va se faire pardonner en clôturant le score pour le 2-9.

En vidéo le dernier but de RINO lors du match de la 5ème journée face au DEPORTIVO.

 

Le deuxième match a permis au FC FAMILY de se rassurer. Si le résultat final n’apporte toujours rien comme éclairci, le jeu entrevu avec le retour de cadres et surtout la présence d’ESSERS dans les buts a permis à CHRISTOPHE JAMES d’avoir une vision future en mode amélioré. Gare aux prochains adversaires. Car le FC FAMILY après avoir été balloté par un jeu chatoyant à force de rotations et de décalage du RUBAN NOIR a plus que résisté.  Pendant très longtemps le score est resté nul et vierge. Mais sous l’adversité, ESSERS finit par s’incliner malgré les efforts d’un collectif qui dimanche seulement faisait peine à voir. C’est avec cette envie, c’est avec cette puissance que le RUBAN NOIR a tué son adversaire. ST CLAIR et ALEGRIA dit « PASTORE » font admirer leur technique, et SOARES conclu. Un et deux et Trois Zéro…SOARES 3-FC FAMILY 0, le score à la mi-temps est sévère mais tellement mérité.

Ce n’est pas l’exclusion d’ESSERS  pour anéantissement d’une occasion de but qui va arranger les choses. Du moins c’est ce que l’on pensait. Mais le réveil des coéquipiers de GLISSANT double buteur, va mettre dans un courant d’air glacial dans le dos de VIRAPIN. Une application dans la remontée de balle, une finition des occasions plus précise que lors du premier acte et voilà la lanterne rouge à quelques encablures du RUBAN NOIR. Seulement en patron et en champion, SOARES et ses amis vont clore cette soirée. SOARES 5-FC FAMILY 4.

 

 

  • DEPORTIVO - FSC BADUEL 2-9
  • FC FAMILY - LE RUBAN NOIR 4-5

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 1 Entraîneur
  • 1 Arbitre
  • 3 Joueurs
  • 1 Supporter